All-Ireland 2014

Dublin



map-dublinhttp://assets.dublingaa.ie/assets/images/design/logo-20140709-1.png
    



Nom gaélique: Ath Cliath
Surnoms: 
The Dubs  
The Liffeysiders (les riverains de la Liffey)
The Jackeen, The Jacks *
The boys in blue (Les gars en bleu)
Population: 1,435,402 hab (1er)
Site officieldublingaa.ie
Stade: Croke Park, Dublin (83.000 places) et Parnell Park à Donnycarney (13.499 places)


 *Le terme de "jacks" est plutôt péjoratif mais revendiqué par les habitants et les fans de Dublin.
L'expression dérive du prénom Jack,  et fait référence au fait que la ville a toujours été considérée comme étant la plus britanique d'Irlande (Union Jack), tandis que le suffixe "een" signifie petit en irlandais. L'Oxford English Dictionary définit cet emploi comme «Une désignation méprisante pour un vaurien satisfait de lui même" citant la première utilisation documentée à partir de 1840.


Afficher l'image d'origine
Croke Park vu de la Hogan Stand

Même si Dublin n'est pas considéré comme le berceau de la GAA, c'est dans cette ville que fut conçue l'association et qu'elle s'est développée en l'entité que nous connaissons encore aujourd'hui.

Avant même la création de la GAA à Thurles (co.Tipperary) en 1884, Michael Cusack créa deux clubs de hurling à Dublin, le Metropolitans Club et la Cusack’s Academy. C'est du club des metropolitans que l'idée même de GAA a émergé et que son siège serait Dublin et le stade de Croke Park sur Jones's Road au nord de la Liffey.
Croke Park représente bien plus qu'une enceinte sportive dans la conscience de tout les irlandais. Théatre du massacre du "bloody sunday" le 21 novembre 1920 ou 13 spectateurs et un joueur de Tipperary (Michael Hogan) furent tués par les paramilitaires brittaniques "black and tans".

Le stade reste indéfectiblement lié à la mémoire de la lutte pour l'indépendance et plus particulièrement à l'insurrection de pâques 1916 dont une grande partie des décombres furent rassemblés à l'endroit de l'actuelle "hill 16". Formant une sorte de monticule, une colline artificielle s'y est constituée, si bien que cette trace vivante d'histoire se trouve toujours aujourd'hui "coulée" sous ce qui est devenu la tribune populaire du grand stade Dublinois.
Croke Park est aussi bien sûr devenu le lieu de pélerinage et de rassemblement des fans de sports gaéliques de tout le pays à l'occasion des grands rendez vous inter-comtés ou de la finale inter-clubs du All-Ireland traditionnellement disputée le jour de la Saint Patrick.
Le développement de la GAA dans la capitale est inévitablement lié à "l'immigration intérieure" d'origine rurale venue de tout le pays pour des raisons d'emploi, forçant le comté à s'accroitre et la GAA à en faire de même.
Au total, Dublin a soulevé la Sam Maguire Cup à 26 reprises (la plus récente en septembre 2016), ce qui en fait le deuxième comté le plus titré du pays derrière Kerry.

Bien que le football reste clairement le sport gaélique dominant dans le comté-capitale, de significatifs investissements financiers et des efforts conséquents on été placés dans le développement du hurling, laissé pendant des années dans un état de déshérence.
Un travail qui s'est traduit par une amélioration dans les résultats, amélioration concrétisée par les résultats dans les catégories de jeunes ainsi que par une victoire en National Hurling League en 2011.

http://www.bc.edu/content/dam/files/centers/irish/gaahistory/jpg/DBRoundtowersfull.jpg
Programme d'une "journée sportive" organisée par le club de Round Tower en 1926



Afficher l'image d'origine
Le leader nationaliste Michael Collins, crosse de hurling en main à Croke Park en 1921.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire