All-Ireland 2014

Au delà de l'Irlande


 Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine



Le premier match joué selon les règles GAA hors d'Irlande le fut par Kerry et Galway à Boston en 1886. On sait de façon certaine que les sport gaéliques ont été pratiqués avant même la création de la GAA dans des pays d'immigration irlandaise comme l'Argentine ou l'Australie, mais surtout dans des pays ou les communautés irlandaises étaient implantées en nombre et de longue date comme la Grande-Bretagne et les États-Unis. 
Les clubs crées dans ces pays ne furent pas seulement des organisations sportives, mais des points de ralliement sociaux et des portes d'entrée pour les Irlandais dans leurs nouvelles communautés.
Ces clubs ont souffert des baisses d'éffectifs notables durant la période du "tigre celtique" en raison de la baisse de l'apport migratoire et même dans une moindre mesure d'une forme de remigration.
Dans le sillage du récent effondrement économique, on a constaté une nouvelle vague d'émigration à destination, comme toujours, de la Grande-Bretagne et des États-Unis, mais aussi de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l'Asie.
L'impact sur la GAA fut important: en 2010, par exemple, on enregistra 960 demandes officielles de  transferts pour des clubs situés hors d'Irlande. Ce nouvel épisode migratoire a donc offert un nouvel élan à ces clubs, mais la grande nouveauté réside depuis une bonne dizaine d'années dans la création de clubs de sports gaéliques par des non irlandais, en Espagne et principalement dans la région de Galice, un peu à l'image du phénomène constaté en Bretagne pour des raisons culturelles de rapprochement avec le monde celte.
On note également des créations de clubs en Allemagne. Clubs danq lesquels on dénombre de plus en plus de non irlandais. En outre, et pour la première fois, l'Allemagne vient d'envoyer une sélection aux world games de Dublin.

La France est le pays dans lequel la pratique du football gaélique se trouve en pleine expension et largement emmenée par les locaux
. On y recense une bonne vingtaine de clubs (Bretagne comprise) avec un système de championnat par tournois. Les créations enregistrées ces dernières années sont nombreuses et principalement localisées dans les grandes agglomération (Bordeaux, Aix-Marseille, Lille, Nice-Antibes) et d'autres projets sont dans les tubes à La Rochelle, Macon ou Nancy. 
 Ainsi, et pour illustrer la bonne forme du football gaélique français, la sélection nationale s'est qualifiée début août pour la finale des derniers world games, organisés à Dublin  (battue par New York).



http://www.bc.edu/content/dam/files/centers/irish/gaahistory/jpg/OSLaborfull.jpg
Collecte de fonds destinée à venir en aide à une veuve et ses sept enfants à New York en 1932

Afficher l'image d'origine
Supporters français lors des world games 2016 à UCD (Dublin)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire