All-Ireland 2014

jeudi 6 octobre 2016

All Star Team 2016 et meilleur joueur de l'année, les nominés sont connus

 Afficher l'image d'origine



On connait les noms des 45 nominés à l'élection de la prochaine GAA/GPA Opel All-Star football team ainsi que ceux des trois joueurs en course pour le titre de meilleur joueur 2016.
Sans surprise, les deux finalistes du dernier All Ireland (Dublin et Mayo) obtiennent le plus grand nombre de sélections avec 11 chacun, suivent Tyrone avec 6 joueurs puis Tipperary 5, Kerry et Galway 4, Donegal 3, et Clare qui compte un représentant (Gary Brennan), une grande première pour ce comté depuis 1997, année qui avait vu le défenseur Frankie Griffin ainsi que l'attaquant Martin Daly figurer dans la liste.

La All Star Team 2016 sera élue le mois prochain par un pannel de journalistes, tandis que le joueur de l'année sera désigné par les joueurs eux mêmes.

Les trophées seront remis lors du banquet annuel de remise des trophées de la GAA qui se tiendra au Convention Centre de Dublin le 4 novembre 2016.

La liste des nominés:

Gardiens de but
1. Evan Comerford (Tipperary)
2. Stephen Cluxton (Dublin)
3. David Clarke (Mayo)
Défenseurs
1. Jonny Cooper (Dublin)
2. Brendan Harrison (Mayo)
3. Keith Higgins (Mayo)
4. Cian O’Sullivan (Dublin)
5. Lee Keegan (Mayo)
6. Colm Boyle (Mayo)
7. Philly McMahon (Dublin)
8. Ryan McHugh (Donegal)
9. Cathal McCarron (Tyrone)
10. John Small (Dublin)
11. Patrick Durcan (Mayo)
12. Shane Enright (Kerry)
13. Declan Kyne (Galway)
14. James McCarthy (Dublin)
15. Kevin McLoughlin (Mayo)
16. Paddy McGrath (Donegal)
17. Robbie Kiely (Tipperary)
18. Killian Young (Kerry)
Milieux
1. Brian Fenton (Dublin)
2. Peter Acheson (Tipperary)
3. Matthew Donnelly (Tyrone)
4. Gary Brennan (Clare)
5. Paul Conroy (Galway)
6. Colm Cavanagh (Tyrone)
Attaquants
1. Ciarán Kilkenny (Dublin)
2. Diarmuid Connolly (Dublin)
3. Dean Rock (Dublin)
4. Kevin McManamon (Dublin)
5. Paul Geaney (Kerry)
6. Michael Quinlivan (Tipperary)
7. Andy Moran (Mayo)
8. Conor Sweeney (Tipperary)
9. Aidan O’Shea (Mayo)
10. Paul Murphy (Kerry)
11. Cillian O’Connor (Mayo)
12. Damien Comer (Galway)
13. Diarmuid O’Connor (Mayo)
14. Peter Harte (Tyrone)
15. Danny Cummins (Galway)
16. Patrick McBrearty (Donegal)
17. Seán Cavanagh (Tyrone)
18. Niall Sludden (Tyrone)
Nominés pour le trophée de joueur de l'année 2016
1. Brian Fenton (Dublin) 2. Lee Keegan (Mayo) 3. Ciarán Kilkenny (Dublin)
Nominés pour le trophée de meilleur jeune joueur 2016
1. Diarmuid O’Connor (Mayo) 2. Josh Keane (Tipperary) 3. Jimmy Feehan (Tipperary)

* Vous pouvez pouvez voter pour votre meilleur joueur de l'année dans le sondage ci-contre.

mardi 4 octobre 2016

Bilan 2016 + Equipe de l'année




Le rideau est tombé sur l'édition 2016 et l'heure des bilans et des récompenses est venue.
Voici le verdict du GFC,

                                           Manager de l'année: Liam Kearns (Tipperary)

Afficher l'image d'origine
Difficile de ne pas honorer le natif du Kerry, principal artisan de l'étonnant parcours de Tipperary. Vainqueur de Cork en championnat du Munster et surtout de Galway en quarts du champ'ship.
Kearns a su passer outre une impressionante collection de déféctions pour tirer le meilleur d'un ensemble hétéroclite et très rajeuni.


                                                  Equipe de l'année: Dublin


1 October 2016; The Dublin team celebrate with the Sam Maguire cup after the GAA Football All-Ireland Senior Championship Final Replay match between Dublin and Mayo at Croke Park in Dublin. Photo by Stephen McCarthy/Sportsfile
Dans ce domaine, difficile de jouer la carte de l'originalité. Dublin est le premier comté à réaliser le back to back depuis Kerry (2006-2007). Les blues ont encore une fois tout raflé sur leur passage. 4ème Allianz League de rang, 6ème titre provincial et bien sûr 26ème All Ireland.
L'ère Gavin est en passe de devenir la plus prolifique de l'histoire du comté.







                                               Joueur de l'année: Brian Fenton (Dublin)

Afficher l'image d'origine Comme souvent, la prime va à un membre de l'équipe championne, car si Lee Keegan (Mayo) aurait été aussi légitime pour décrocher ce titre honorifique, on ne peut pas passer à côté du jeune milieu de Raheny. Après le titre du All Ireland U21 en 2014, il est devenu à 23 ans un pilier de son équipe. Élu meilleur joueur de la finale 2015 contre Kerry, il a encore réalisé deux finales de très haut niveau et se pose en grand favori à la succession de son co-équipier de la même génération Jack McCaffrey, sacré MVP en 2015 et absent pour raison professionnelle en 2016.



                                               Match de l'année: Dublin - Kerry

Afficher l'image d'origine
Encore un must. Une pièce de choix que cet opus 2016 du grand classique national.
Peut être un petit cran en dessous de celui de 2013, mais malgré tout un régal absolu et l'un des 4 ou 5 plus beau match de ces 20 dernières années.




                   Résultat surprise de l'année: Longford vainqueur de Monaghan en barrage


Denis Connerton and his backroom team celebrate a famous win. Longford's Liam Connerton celebrates after the final whistle.On aurait aussi pu citer la victoire de Tipperary sur Cork (mais en est ce une si grande finalement) ou même la victoire de Clare sur Roscommon au 3ème tour des qualifs. Mais Longford a fait fort en tapant Down puis surtout Monaghan, pourtant une valeur sûre en Ulster depuis le début de la décennie. Pour la petite histoire, Longford est la seule équipe a avoir battu Dublin en 2016 (en O'Byrne Cup au mois de janvier 1-12 à 0-09) avant de s'incliner contre Meath en finale de la coupe provinciale de pré saison.

                                        

Le point de l'année: Le point de Peter Harte contre Donegal

Là aussi, il y à concours avec le point de l'égalisation plein de sang froid de Cillian O'Connor contre Dublin lors de la 1ère finale ou même avec le coup de pate décisif de Dermo Connolly en fin de match contre Kerry en demi. Mais ce fabuleux tir de Peter Harte, dévié au passage, offre l'égalisation contre Donegal en finale de l'Ulster et fait définitivement basculer le match en faveur des red hands.

* Pour mémoire:
 


L'équipe de l'année 2016:


Toujours subjectif mais essayant de ne pas se borner aux seuls demi-finalistes du AI, mais il faut essayer de voir au delà de septembre.



1. David Clarke (Mayo)
Afficher l'image d'origine
Il fut au coeur de la grande controverse de cette entre deux finales, laissé de côté par Rochford qui lui préféra Hennelly (on connait l'histoire), il a encore réalisé une année de très haut niveau et ses 5 minutes de "trou d'air" à la fin de la première finale contre Dublin ne doivent pas faire douter du fait qu'il reste le meilleur gardien du pays, de peu devant Cluxton. Mention également au jeune Comerford de Tipperary.

2. Brendan Harrison (Mayo)

Brendan Harrison
Meilleur de sa ligne dans l'une des grosses défenses du pays, une année sans faille.





3. Philly McMahon (Dublin)

Il rentre dans sa 30ème année et n'a jamais été aussi fort. Le cauchemar de tout les attaquants du pays. Sa plus belle saison sans aucun doutes.





4. Shane Enright (Kerry)

Afficher l'image d'origine
L'âme de la défense du kingdom, livré à lui même par le repositionnement tactique de la ligne de half backs en demi-finale contre les dubs, Enright a tenu la barraque de façon magistrale face à Bernard Brogan.




5. Peter Harte (Tyrone)

Afficher l'image d'origine




Malgré un défaite sur le fil contre Mayo en quart, le champion d'Ulster a encore offert quelques partitions de qualité cette année, notamment la finale provinciale contre Donegal. Harte est l'incarnation de cette formation. Il serait surprenant de ne pas le voir devenir cette année le 41ème All Star de l'histoire de son comté.













6. Cian O'Sullivan (Dublin)

Afficher l'image d'origine

Quel défenseur! quelle régularité! le joueur a qui donner le ballon en toute confiance sur une fin de match tendu, ses pertes de balles sur une saison se comptent sur les doigts d'une main.








7. Lee Keegan (Mayo)


Il aura tout connu durant ces finales, chien de garde impitoyable, son duel avec Diarmuid O'Connor va rester dans les mémoires. La finale à rejouer l'aura vu passer du paradis (sur son superbe but) à l'enfer (avec son carton noir). Sur le podium de l'année 2016 incontestablement.




8. Brian Fenton (Dublin)

Déjà impressionant lors de sa première saison senior en 2015, il a largement confirmé et les bookmakers le donnent logiquement favori pour le titre de joueur de l'année de la GAA (voir plus haut).





9.Mattie Donnelly (Tyrone)

Increvable relayeur, plus concentré sur les taches défensives cette année, mais si son équipe a loupé de peu le dernier carré, il mérite une deuxième nomination consécutive dans la All Star team après celle de 2015.






10. Ciaran Kilkenny (Dublin)
Afficher l'image d'origine
Il s'est concentré sur le football cette année, laissant le hurling (provisoirement?) de côté.
Il a un jeu à risque mais sa percussion et son impact sont un apport capital pour le champion.
Il ne lui manque plus qu'à prendre un peu plus sa chance au tir our franchir encore un cap.



11. Diarmuid Connolly (Dublin)


https://img.rasset.ie/000cc4a5-614.jpgCapable de permutter à volonté dans les lignes offensives, il est l'arme numéro fatale du secteur offensif des dubs. Sa propension a pêter les plombs, comme en quart contre Donegal, fait de lui une inconnue permanente dans les analyses d'avat match. Il a mené la vie (très) dure à Keegan lors des finales et prive surement le half back de Mayo du titre de MVP de la saison.




12. Ryan McHugh (Donegal)

Afficher l'image d'origineA 22 ans, il est la flèche offensive la plus meurtirère des hills. Le meilleur jeune joueur de 2014 n'en finit pas de provoquer l'admiration. Il a affolé la défense des dubs par ses courses en quart, sans toutefois faire basculer le sort de la partie.







13. Michael Quinlivan (Tipperary)

Il n'a que 23 ans mais on a le sentiment de connaître Quinlivan depuis toujours, en réalité depuis 2012 et des débuts fracassants contre Kerry  (7pts malgré une défaite 10-16). En 2011, il avait été la révélation de la finale minor qui avait vu Tipp dominer Dublin. Avec Brennan et Acheson, il est l'un des grands hommes de la fabuleuse épopée du premier county dans ce championnat 2016. Auteur d'un but et quatre points lors de la victoire épique contre Galway.



14. Paul Geaney (Kerry)

Afficher l'image d'origineLes blessures à répétition de Cooper et O'Donoghue à différents moments de la saison lui ont offert l'opportunité de prendre plus de responsabilités sur le font de l'attaque. Son remplacement en fin de match contre Dublin a pesé lourd dans l'aphonie des siens. Elu meilleur joueur du mois d'août, il ne serait pas scandaleux de le voir occuper l'un des trois postes offensifs dans la All Star Team.




15. Dean Rock (Dublin)

Encore une grosse année pour le buteur des Ballymun Kickhams, scoreur très régulier, il a sû faire oublier une première finale moyenne par une très belle prestation en replay. Son chef d'oeuvre reste la demi-finale contre Kerry (12pts).




lundi 3 octobre 2016

Mayo perd la bataille des kick out et heurte une nouvelle fois le plafond de verre

Plutôt que de revenir sur de steriles débats à propos d'un arbitrage qu'à titre personnel je juge certes très permissif, mais assez fin psychologiquement, je préfère prendre le temps de m'attarder sur un aspect majeur de cette finale à rejouer, un aspect bien plus décisif que n'importe quel choix contestable de l'arbitre et si riche d'enseignements sur le déroulement de la plupart des matchs.

Si les chiffres ne mentent pas, ils habillent parfois la vérité de vêtements différents.
Les statistiques bruts de la bataille des kick-out ne donnent pas ou très peu d'informations sur le rôle joué par ce secteur clé dans le replay de la finale 2016.
Ce geste presque anodin au soccer revêt en effet un caractère souvent décisif dans le football gaélique, sport de progression rapide vers l'avant. Une action dont une grande part de la réussite ou de l'échec revient évidemment au gardien de but.

Sur 20 dégagements, Mayo rend 6 fois le ballon, tandis que Dublin perdait 5 possessions sur les 21 dégagements de Cluxton.
Mayo a inscrit 1 but et 3 points directement issus de ces propres conquêtes sur les dégagements de son (ses) gardien (s), concédant 1 but et 2 points suite à ces mêmes dégagements (opération positive d'un petit point donc). Pour Dublin, le rapport bénéfice-déficit est nul (0-2 marqué contre 0-2 encaissé) sur les dégagements gagnés.

Mayo's goalkeeper Robert Hennelly consoled by Andy Moran and Kevin McLoughlin after the game
Hennelly consolé par Andy Moran et Kev McLoughlin


Pourtant, ceux qui ont vu ce match savent qu'en réalité, ces chiffres disent le faux, car ils omettent un détail d'importance que nous allons disséquer dans la suite de l'article. Mayo a tout simplement perdu la bataille des kick-out, et dans les grandes largeurs, et c'est celà qui, en grande partie, lui coute le All Ireland 2016.
Et quoiqu'en dise ou reconnaisse Stephen Rochford (le manager de Mayo), les chiffres sont bel et bien d'une cruauté froide et jugent d'eux même son choix controversé de préférer Hennelly à Clarke entre les deux finales. Le hasard n'existe pas, encore moins à un tel niveau de compétition.
Rob Hennelly a tiré 13 dégagements durant les 45 minutes qu'il a passé sur le terrain, et comme nous l'avons vu plus haut, son équipe en perd six qui conduisent de la façon la plus directe à la concession d'un but et deux points ainsi qu'à l'exclusion de Lee Keegan (carton noir).
David Clarke qui a remplacé Hennelly suite à l'exclusion de ce dernier sur carton noir, a donc tiré 7 dégagements durant les 30 minutes ou il a gardé la cage des westerners, et si vous remontez le fil de l'article et que vous n'êtes pas trop mauvais en calcul, vous aurez compris que Mayo a remporté 7 possessions sur les 7 kick out de Clarke...
Les deux premiers dégagements du malheureux Hennelly furent d'ailleurs et comme un présage, remportés par les dubs, le premier visant Kevin McLoughlin mais permettant à Diarmuid Connolly de briller dans les airs et le second à destination de Aidan O'Shea, vit Brian Fenton décrocher le pompon. Si aucun point de découla directement de ces deux premiers dégagements, l'impact sur le collectif ne peut être nié.

La question que beaucoup se posent est évidemment celle de la raison qui a pu pousser Rochford a écarter Clarke après la première finale. Les deux buts contre son camp ne lui étaient pas imputables. Même si il connait un gros black out de cinq minutes en fin de match, sa saison a été irréprochable et il est certainement le meilleur gardien du pays à ce jour.
Rochford explique que c'est la capacité de Hennelly a allonger au maximum ses dégagements qui fut décisive dans sa décision.

Rob Hennelly n'avait plus été utilisé depuis la défaite à Galway en demi finale provinciale le 20 juin dernier, et son dégagement trop court avait alors permis à Tom Flynn d'inscrire le but assassin contribuant a éliminer Mayo.
De plus, sa dernière prestation contre Dublin lors du replay de la demi finale du All Ireland 2015 n'avait pas été des plus covaincantes, puisque deux buts dublinois avaient été inscrits suite à des dégagements perdus.

On peut toutefois porter au crédit de Hennelly le fait qu'il n'ait pas totalement pris l'eau, puisque après que son équipe ait perdu ses trois premiers dégagements, il trouva le moyen de réussir une série de 7 kick out victorieux à destination le plus souvent de Diarmuid O'Connor ou Seamus O'Shea mais aussi en courtes vers Keegan et McLoughlin.
Il est aussi la base de lancement du but de Keegan en trouvant la course de Vaughan sur la ligne des 45. Cinq passes et vingt-deux secondes plus tard, Lee Keegan trouvait le coin gauche du but de Cluxton pour rendre un point d'avance à Mayo.

A la mi-temps, les stats disaient qu'il avait trouvé ses partenaires 7 fois sur 10, ne concédant qu'un point sur ses trois kick out infructueux. Le navire était encore à flots.
En réalité, les chiffres étaient à peu près semblables pour Cluxton à ce stade, puisque le portier des dubs avait "attrapé" ses partenaires six fois sur neuf en 35 minutes et sur l'une de ces trois pertes de balles, Small pouvait s'estimer très heureux de rester sur le terrain après son geste sur Andy Moran.

Mais le mauvais oeil dont Mayo s'est fait le spécialiste incontesté dans le pays devait suivre Hennelly et ses partenaires, une fois encore. Les trois derniers kick out tentés par le gardien des rouges et vert furent tous perdus et deux d'entre eux eurent des conséquences dévastatrices.
Le premier clairement trop court à destination de Keith Higgins, permit à Dean Rock de s'emparer du ballon et de l'adresser à Connolly, ce dernier provoquant la faute de Lee Keegan, menant à son exclusion pour carton noir.
Le troisième, qui intervient après quatre minutes en seconde mi-temps et, Hennelly ne le sait pas encore à ce moment, sera son dernier, vise Paddy Durcan mais prend Andrews. On connait la suite, le centre tir, le "fumble", la faute, le penalty et le carton noir...

La suite du match verra les deux gardiens trouver la cible avec un succès croissant. Clarke s'avérant impécable sur le tee, claquant des coups de pieds ultra précis dans des fenêtres de tirs étroites et réveillant le mouvement dans le jeu de Mayo. Des dégagements souvent courts et amenant deux points de l'autre côté du terrain.

Le gardien de Dublin a de son côté réussi une seconde période magistrale, digne de celle qu'il avait proposée en finale 2013, déjà contre Mayo. Variant les courts et les longs et trouvant le mil' huit fois sur dix. Alternant selon la nécéssité de l'instant, long lorsque Mayo baissait le pied physiquement et plus court lorsque Dublin devait conserver la possession dans les six minutes de temps additionnel.

Stephen Rochford face à ses choix

Un responsable fait des choix qui entrainent des conséquences, si elles sont néfastes, il lui revient de reconnaitre sa faute, Hennelly n'aura pas de mal à réaliser l'impact de sa prestation sur son équipe, à la revivre encore et encore pendant des jours, des semaines, peut être plus longtemps. Il est à souhaiter pour Mayo que son manager réalise lui aussi le poids de sa décision dans la défaite de son équipe. La résilience passe par la lucidité, Rochford qui fut un joueur astucieux et vainqueur du All Ireland des clubs en tant qu'entraîneur avec deux formations différentes, Crossmolina (Mayo) en 2001 et Corofin (Galway) en 2015, avait tapé juste depuis son intronisation en décembre 2015, son dernier choix de la saison n'est pas courronné de succès. Hennelly a été sélectionné pour sa capacité à tirer long, mais son manque de précision et son manque de haut niveau cette année ont couté très cher à Mayo.

Pour finir,  un tweet touchant, dévoilant la solidarité sincère qui unit tout les gardiens, celui d'Anthony Casey,  gardien des U21 de Cork qui avait connu une journée noire en finale du All Ireland de la catégorie d'âge contre Mayo en avril dernier, encaissant cinq buts et une avalanche de critiques. Il a simplement rendu la pareille à Hennelly qui lui avait alors apporté son soutien.