All-Ireland 2014

lundi 14 avril 2014

Dublin ne meurt jamais, Derry en invité surprise, Un dimanche de football

Michael Shields and Bernard Brogan
Du grand Bernard Brogan pour son premier match en 2014


Même si il est encore loin de tenir un rendement convenable 70 minutes durant, ce Dublin cuvée 2014 semble posséder des ressources, mentales comme physiques, absolument inépuisables.
Les semaines et les scénarios se suivent sans se ressembler, mais l'issue reste inévitablement la même.

Ce dimanche, dans un Croke Park baigné de soleil, il fallait tout de même une foi à renverser toutes les montagnes d'Irlande pour imaginer déboulonner une équipe de Cork sur un nuage après un quart d'heure de jeu et deux buts inscrits par Colm O'Neill (ajouté tardivement au XV par Cuthbert) et Devereux (csc). +10 et même +11 en début de seconde période avant que super Michael Darragh ne sonne la révolte, la machine est alors lancée et plus rien ne pourra la stopper, Eoghan O'Gara , dît "le démolisseur" , ou  Bernard Brogan pour son grand retour, se trouvaient en bout de chaîne d'un mécanisme huilé à merveille et capable de réagir après avoir été soumis à un Cork intouchable en première période.


Dermo Connolly, auteur du point décisif à Tyrone dimanche dernier, inscrivait en fin de match le penalty qui scellait définitivement le sort de la partie. Cork K.O debout devra à la fois faire fructifier le positif d'une campagne globalement satisfaisante et tirer les leçons d'un écroulement mentale assez spectaculaire (Cork ne marquera plus le moindre point à partir de la 52ème et jusqu'à la fin du match).

Dublin retrouvera la sensation de cette league en finale dans un peu moins de deux semaines, Derry s'est effet offert le scalp de Mayo grâce à un fabuleux rally dans les ultimes minutes.
Ayant évolué en infériorité numérique durant les deux tiers de la partie, suite à l'expulsion de leur expérimenté milieu de terrain, Fergal Doherty, le mérite du comté à la feuille de chêne n'en est que plus grand.
Une équipe jeune, affamée, et en spectaculaire progrès après une période de vaches maigres, reviendra donc au Q.G de la Gaelic Athletic Association pour y disputer sa première finale de league depuis 2008 (victoire contre Kerry (2-13/2-09).
Une sérieuse remise en question s' impose pour James Horan et ses hommes, car après le nul face à Dublin,  il s' agit du deuxième revers concédé en supériorité numérique durant plus d'une mi temps.

                                                          Le résumé de Derry v Mayo


Parmi les commentaires d'après match, les consultants tv ne tarissaient pas d'éloges sur les dubs.
Joe Brolly (ex attaquant star de Derry et consultant RTE) affirmait "qu'avant d'envisager un quelconque succès contre Dublin,l'adversaire devrait d'abord s'assurer de ce que Michael Darragh MacAuley soit "hors d'état de nuire".
Avec la même ironie, Colm O'Rourke (RTE) suggérait une nouvelle règle pour plus d'équité, une forme de handicap pour le comté-capitale, "moins quinze points contre Meath et peut être moins dix contre Cork par exemple"

Le coach dublinois, Jim Gavin, si il ne cachait pas sa satisfaction devant un retour d'une telle ampleur, s'agaçait malgré tout des nouvelles errances connues par son équipe en première période, "ces manques de concentration dans certains domaines techniques nous coutent cher et lorsque vous jouez contre une bonne équipe comme Cork, la punition est immédiate." et avouait une forme d'inquiétude devant de telles passages à vide à l'abord du championship.
A propos de son futur adversaire en finale le 27 avril prochain, Gavin reconnait "Derry joue un excellent football cette année, nous sommes bien placés pour le savoir (Dublin s'était incliné en phase régulière le 16 mars 0-13/1-16 au Celtic Park), ce sera un gros match dans quinze jours.

Le coach de l'adversaire malheureux du jour, Brian Cuthbert avouait lui son admiration "Vous avez pu voir que dans les moments chauds, la classe et l'expérience de leurs joueurs ont fait la différence, et puis Dublin a la capacité de faire sortir du banc des garçons comme Bernard Brogan ou Eoghan O'Gara"
puis défendait aussi son travail depuis le début d'année, "dépassés? je ne pense pas, nous nous sommes fixés des objectifs et tout se met en place petit à petit, il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs"

C'est donc une affiche plutôt surprenante qii clôturera cette édition 2014, mais à priori emballante entre Dublin, l'équipe la plus spectaculaire depuis le début d'année, tant en terme de jeu que sur la folie des scénarios proposés, et un Derry qui retrouvait la D1 cette année et s'est avancé sans le moindre complexe à chacune de ses sorties.
Battre une seconde fois les dubs en l'espace de 6 semaines relèverait du véritable exploit pour Derry, mais comme les dubs, ils semblent n'avoir peur de rien et en capacité permanente de relever les défis les plus fous.





vendredi 11 avril 2014

Augmentation de 10% du nombre de points/match, les premiers effets du carton noir?

Less than one black card shown per game

La CCCC (Central Competitions Control Committee) de la GAA a rendue publique une étude statistique ayant trait aux premiers effets du carton noir sur le nombre de points par match en Allianz League.
Depuis l'application des nouvelles règles au 1er janvier, on constate une augmentation de 10% du nombre de points/match, s'agit t-il des premiers effets directs de l'introduction du carton noir ou n'est ce que pure coïncidence? quoiqu'il en soit, cette tendance est une constante car sur une période de vingt ans, on note une augmentation de la moyenne de points par rencontre d'environ 40%.

En moyenne, en 2014,  c'est un peu moins d'un carton noir par match qui a été sorti sur les 7 journées de league dans les quatre divisions. Dans le même temps, on constate aussi une décrue spectaculaire du nombre global des cartons infligés. 


Le nombre de cartons par match

Le nombre de cartons distribués par match a donc diminué de façon extrêmement impressionnante à l'occasion de la phase régulière de cette Allianz League 2014. Au total, 4,39 cartons (noir, jaune et rouge confondus) contre une moyenne de 8,32 en 2013, soit une baisse significative de...50%!
Le tableau ci dessous reprends les statistiques comparatives du nombre de cartons distribués sur ces deux dernières années.



















Nombres de Points par match

Le nombre de points par match a progressé de 10% depuis l'instauration du carton noir punissant les fautes d'anti-jeu caractérisé. En Allianz League cette saison, le total des points cumulés (buts et points) par match fut de 32.77 points.
Ce qui marque une progression de 3.5 points par match par rapport à l'édition 2013 de la league et de 4 points par match par rapport à 2012.
Le nombre de buts inscrits est lui passé de 1.79 par rencontre lors de l'édition 2013 à 2.38 en 2014




Les chiffes indiquent également une augmentation constante et spectaculaire du nombre de points inscrits sur les vingt dernières années, et comme le tableau ci dessous l'indique, c'est un bond de 40% dans la moyenne de points inscrits par match en 2014 par rapport à la saison 93/94.




Si le fan lambda peut se réjouir d'une augmentation aussi nette du nombre de points par match, s'accompagnant il est vrai d'un spectacle plus attractif en ce début d'année, il s'agit néanmoins d'analyser plus en détail ces chiffres, et de tenter de décrypter ce qu'ils impliquent, notamment en terme de difficulté grandissante à défendre de façon "propre" et, pour les arbitres, à faire preuve de discernement et de cohérence dans leurs prises de décisions.


Le tackle controversé de Sean Cavanagh sur Conor McManus en 1/4 du dernier All Ireland

Le chiffre le plus impressionnant pour moi, au delà de l'augmentation du nombre de buts et de points est clairement l'effondrement du nombre de cartons (jaunes et double jaune surtout), s'expliquant probablement par l'effet combiné d'une "peur" manifeste de défendre pour beaucoup de joueurs, ne sachant plus clairement à quelle catégorie appartient tel ou tel type de geste, ainsi qu'à la volatilité des comportements arbitraux par rapport à l'application des dites règles.

Et c'est bien là que se situe l'essentiel du problème, l'application des règles bien plus que les règles elles mêmes.
Certains, comme Seán Walsh (ex président du comité du Munster et du Kerry) ou encore Ciaran McKeever (ancien capitaine d'Armagh) estimaient d'ailleurs l'été dernier, après "l'affaire Cavanagh",  que le temps était peut être venu de légaliser le plaquage façon rugby et de rendre ainsi plus clair ce geste souvent ambigüe et traité de façon très aléatoire par les arbitres, comme on a encore pu le constater de manière plus qu'évidente lors du match Tyrone-Dublin de dimanche dernier. Mr Duffy sortant le carton noir à McNamee (Tyrone) au bout de 3 minutes seulement mais faisant preuve de beaucoup plus de clémence à l'égard des joueurs de Dublin pour des fautes similaires, et ce à trois reprises, notamment sur l'action amenant le penalty de Peter Harte en seconde période.
 Rien que ce weekend, on a aussi relevé des incohérences flagrantes et similaires à l'occasion des matchs Cork-Kerry ou encore Armagh-Donegal pour ne citer que ceux là.

Le grand défi que la GAA aura donc à relever dans les années à venir, je dirais même, "la mère de toutes les batailles", sera évidemment le niveau de formation des arbitres. Ces derniers, trop abandonnés à leur sort,  faisant actuellement avec les moyens du bord, (et il ne s'agit pas là de leur adresser une critique bête et méchante), mais évoluant avec un logiciel dépassé depuis plus de vingt ans, et les choses ne vont pas en s'améliorant ces dernières années, leur tache est rendue pratiquement impossible ou en tout cas de plus en plus hardue.
 Car il faut bien avoir à l'esprit que ce jeu est extrêmement compliqué à arbitrer, bien plus sujet à interprétation qu'aucun autre jeu de balle en extérieur, et bien plus rapide aussi (autant que le hurling), à plus forte raison avec un niveau de plus en plus élevé, en inter-comté notamment.
Le rugby a rencontré des problèmes assez similaires dans le courant des années 90, avant de s'adapter via des clarifications de règlement ou des innovations technologiques.

Le carton noir parait en soi un apport bénéfique, tant sur le plan de la fluidité du jeu (et donc du spectacle offert) que sur celui de la sécurité des joueurs, et il possède l'avantage de déculpabiliser l'arbitre, ce dernier sanctionnant d'avantage le joueur plutôt que l'équipe.
Un autre effet semble avéré, le fait que, psychologiquement, pour un joueur, le carton noir est équivalent (donc aussi dissuasif) qu'un rouge , car signifiant la fin de la partie à titre individuel.

Pour conclure,  il semble clair qu'une absence de réaction forte du board concernant les errances pré-citées entrainerait à terme une évolution irrémédiable vers une anarchie à tous les niveaux et une sclérose fatale pour ce sport.

Affaire à suivre...





















mardi 8 avril 2014

NFL, le XV de la saison régulière

Alors que la phase régulière de la National Football League s'est achevée ce dimanche, voici à quoi pourrait ressembler la sélection All-star toutes divisions confondues.



1. Niall Morgan (Tyrone)

Un début de saison gâché par une blessure au genou contractée lors d'un match de club, mais un retour gagnant dans les buts des red hands. Un spécialiste des dégagements "balle morte", et une grande régularité dans son taux de réussite au 45 mètres (0-14) en font probablement le meilleur gardien du circuit après Cluxton, et bien plus en jambe que ce dernier sur cette league malgré l'élimination des siens.






2. Neil McGee (Donegal)

Après un départ canon (3 victoires), Donegal s'est reposé sur ses lauriers et a laissé des points en route contre Meath et Down.
McGee s'est révélé être une arme défensive de premier choix sur les dernières rencontres, une constance remarquable, incontestablement  l'un des hommes clé du système McGuinness.




image:Adrian Melia
3. Joshua Hayes (Cavan)

Difficile de ressortir un homme de ce collectif compact et très dur à bouger.
Impossible de ne pas citer un joueur de cette équipe en constant progrès, et qui vient de réussir la performance de remporter ses sept matchs de league en ne concédant qu'un seul but. Inévitablement c'est en défense que j'ai été chercher cet excellent latéral qui fut sacré meilleur joueur de l'université UCD en 2012,  Rory O'Carroll ou Cian O'Sullivan faisant partie de l'effectif cette même année, cela donne une idée du potentiel du garçon. Il a débuté chaque match du breffni cette saison.



4. Michael Shields (Cork)
Perturbé par des blessures plus tôt dans l'année, le retour en forme de Shields fut clairement un élément stabilisateur dans la défense des rebels. Il a sorti sa meilleure partie lors du superbe nul contre Tyrone et sera un des facteurs majeurs de la bonne tenue de sa ligne de full backs contre Dublin ce dimanche.





5. Lee Keegan (Mayo)

Si la distinction de "meilleur joueur de la league" existait, Keegan serait sur la short list des prétendants. Le All-Star a repris ses bonnes habitudes de 2013. Sa capacité à se projeter rapidement lui a donné l'opportunité de scorer de façon régulière (1-05), il est un incontournable des vices champions en titre.




6. Dessie Mone (Monaghan)

Lui aussi est sur la lancée de sa grande année 2013, promu en D3 puis champion d'Ulster avant d'échouer de peu face à Tyrone en quart de finale du All Ireland, il réussi une double promotion avec son comté.
Défenseur très dur, guerrier féroce,  il montre l'exemple en permanence, un joueur précieux ,redouté de tous les attaquants adverses autant qu'il est adulé des fans du comté.




7. Sean Leo McGoldrick (Derry)

Enorme influence sur le collectif de Derry. Chef d'orchestre remarquable depuis sa ligne de half backs, et usant à merveille de son expérience. Il tentera l'exploit de passer Mayo ce dimanche à Croke Park pour atteindre une improbable finale.




image: spotsfile
8. David Moran (Kerry)

De retour de blessure, son ajout dans le groupe du kingdom en cours de league fut capitale dans le retour en grâce de son équipe. Puissant, mobile et possédant une excellente vision du jeu, il donne une autre dimension au milieu de Kerry. Fitzmaurice doit croiser les doigts pour ne pas perdre son métronome dans le courant de l'année, car il pourrait être l'une des clé du succès pour les verts et or.




image:paul mohan
9. Jason Gibbons (Mayo)

Le joueur de Ballintubber est sorti de l'ombre des frères O'Shea et de Barry Moran durant cette league et s'annonce comme un candidat très sérieux à l'un des deux postes du milieu de Mayo pour le prochain championship. Alors que beaucoup d'équipes rencontrent de réels soucis sur ces postes en ce début d'année, Gibbons évite de gros maux de tête à James Horan. Qui plus est, il participe honnêtement à la feuille de stats au scoring avec 2 buts et 2 points.





image:paul mohan

10. Kevin McLoughlin (Mayo)

Ce milieu offensif travailleur est le meilleur scoreur de Mayo dans cette phase régulière (1 but et 24 points).
Particulièrement en vue lors du match nul face à Dublin à Croke Park, auteur d'un but et 3 points ce soir là, il fut également la victime du coup de sang de Cluxton qui provoqua l'expulsion de ce dernier.






inpho
11. Mark Lynch (Derry)

Le capitaine des "oak leafs" a montré l'exemple avec 2 buts et 33 points. Son match contre Dublin (1 but et 8 points) fut l'une des plus belles performances individuelles de cette league. Si il carbure à plein régime, Derry est capable de tout.





29 January 2012; Conor Sweeney, Tipperary. McGrath Cup Football Final, Tipperary v Cork, Clonmel Sportsfield, Clonmel, Co. Tipperary. Picture credit: Stephen McCarthy / SPORTSFILE
12. Conor Sweeney (Tipperary)

Le jeune demi offensif deTipperary fut sans aucun doute le meilleur élément d'un comté en reconstruction et qui a obtenu sans difficultés sa promotion en D3 pour 2015. Il rend une copie impressionnante avec 5 buts et 36 points








13. Darren McCurry (Tyrone)

Un ailier capable de jouer dans un mouchoir de poche, et un buteur né. Son match plus que correct (0-06) face à Dublin dimanche n'aura pas suffit à empêcher une défaite et une élimination cruelle à l'issue d'une league globalement satisfaisante pour les "red hands". Il fut longtemps le meilleur scoreur de cette Division 1 et termine avec un bilan flatteur (3 buts et 22 points).






image:brendan moran
14. James O'Donoghue (Kerry)

Les fans de Kerry espéraient qu'O'Donoghue allait se libérer en l'absence da la star Colm Cooper, blessé.
Il n'a pas déçu, sa ligne de stats finale est énorme et il termine sur la plus haute marche du podium (5 buts et 25 points). Il est aussi rentré dans la légende en étant le premier joueur à réussir un hat-trick lors d'un match de league (face à Tyrone à Killarney).







15. Kevin McManamon (Dublin)

Reconnu comme un authentique "super sub" (remplaçant de luxe), et le briseur de coeurs officiel du Kerry,  il a prouvé, en l'absence des cadors du secteur offensif (Bernard Brogan, Mannion, Andrews), sa capacité à se muer en véritable leader, tant sur le plan mental que sur un plan comptable (2 buts et 16 point).
Gavin pourra t-il s'en passer comme d'un titulaire cet été?

lundi 7 avril 2014

Allianz Leagues (classements définitifs), les finalistes, les promus, les relégués

Division 1

      Demi finalistes       Relégués en D2 pour la saison 2015

Comté

J V N D Pts pour Pts contre Diff Pts
Flag of the counties of Cork, Derry and Louth.png Cork  7 5 1 1 9-115 9-97 +18 11
Flag of the counties of Cork, Derry and Louth.png Derry  7 4 1 2 11-101 9-90 +18 9
Mayo col.png Mayo  7 4 1 2 14-107 14-91 +16 9
Dublin col.png Dublin  7 4 1 2 9-99 8-91 +8 9
Tyrone col.png Tyrone 7 3 2 2 10-110 11-103 +4 8
DonegalKerryMeathLeitrim col.png Kerry 7 3 0 4 10-93 8-94 +11 6
Kildare col.png Kildare  7 2 0 5 9-110 10-112 –5 4
GalwayWestm col.png Westmeath  7 0 0 7 5-71 10-125 –69 0

Demi-finales Division 1 (le 13 avril)
  • Flag of the counties of Cork, Derry and Louth.png Cork - Dublin col.png Dublin (17h heure française à Croke Park)
  • Flag of the counties of Cork, Derry and Louth.png Derry - Mayo col.png Mayo (15h à Croke Park)
J.O'Donoghue (Kerry)
Meilleurs scoreurs de Division 1 (buts et points) "en exclu....planétaire"

1. James O'Donoghue (Kerry).................40pts (5-25)
2. Mark Lynch (Derry)............................39pts (2-33)
3. Darren McCurry (Tyrone)..............31pts (3-22)
4. Darroch Mulhall (Kildare)...............31pts (1-28)
5. Kevin McLoughlin (Mayo)..............27pts (1-24)
6. Brian Hurley (Cork).......................28pts (1-25)
7. Alan Freeman (Mayo).....................28pts (4-16)
8. Kevin McManamon (Dublin)...............22pts (2-16) 
9. John Heslin (Westmeath)...................21pts (0-21)
10. Daniel Goulding (Cork)........................20pts (0-20)


Division 2

      Finalistes de D2 et promus en D1       Relégués en D3
Comté J V N D Pts pour Pts contre Diff Pts
DonegalKerryMeathLeitrim col.png Donegal  7 5 1 1 9-97 7-67 +36 11
Flag of the counties of Monaghan and Waterford.png Monaghan  7 5 1 1 3-107 3-78 +29 11
DonegalKerryMeathLeitrim col.png Meath 7 4 1 2 9-87 8-95 –5 9
Down col.png Down 7 3 1 3 11-72 5-80 +10 7
CavanLaois col.png Laois 7 3 0 4 7-89 6-100 –8 6
GalwayWestm col.png Galway 7 2 1 4 7-84 8-97 –16 5
Armagh col.png Armagh 7 2 1 4 7-86 10-86 –9 5
Flag of the counties of Cork, Derry and Louth.png Louth  7 0 2 5 6-76 12-95 –37 2

Finale de Division 2 (le 27 avril)
  • DonegalKerryMeathLeitrim col.png Donegal - Flag of the counties of Monaghan and Waterford.png Monaghan

 

 

Division 3

      Finalistes de D3 et promus en D2       Relégués en D4
Comté J V N D Pts pour Pts contre Diff Pts
CavanLaois col.png Cavan  7 7 0 0 4-89 1-67 +31 14
TippWicklowRosc col.png Roscommon  7 6 0 1 9-106 8-66 +43 12
FermanaghLimerick col.png Fermanagh 7 3 1 3 13-93 12-81 +15 7
Sligo col.png Sligo 7 3 0 4 3-86 8-82 –11 6
Wexford col.png Wexford 7 3 0 4 9-77 7-97 –14 6
FermanaghLimerick col.png Limerick 7 3 0 4 5-84 3-108 –18 6
Colours-of-Longford.png Longford  7 2 0 5 6-79 7-84 –8 4
Offaly col.png Offaly  7 0 1 6 7-71 10-100 –35 1

Finale de Division 3  (le 26 avril)
  • CavanLaois col.png Cavan - TippWicklowRosc col.png Roscommon

 

 

Division 4

      Finalistes de D4 et promus en D3
Comté J V N D Pts pour Pts contre Diff Pts
TippWicklowRosc col.png Tipperary  7 5 1 1 14-122 8-83 +57 11
Clare col.png Clare  7 5 1 1 10-93 9-58 +38 11
TippWicklowRosc col.png Wicklow 7 5 0 2 14-92 6-96 +20 10
DonegalKerryMeathLeitrim col.png Leitrim 7 4 1 2 6-86 9-72 +5 9
Flag of the counties of Monaghan and Waterford.png Waterford 7 2 1 4 4-67 8-83 –28 5
Antrim col.png Antrim 7 2 0 5 9-91 11-81 +4 4
FermanaghLimerick col.png Londres 7 1 1 5 9-57 11-89 –38 3
Carlow col.png Carlow 7 1 1 5 8-74 12-120 –58 3

Finale de Division 4  ( le 26 avril)
  • TippWicklowRosc col.png Tipperary - Clare col.png Clare